2013. Besançon - Montpellier - Barcelona - Valencia - Sevilla - Canary Islands - Gibraltar - Lisbon - Porto - Bordeaux - Strasbourg - Amsterdam - Copenhagen - Stockholm - North Cape - Oslo - Berlin - Prague - Munich - Besançon. 2014 : Besançon - Nice - Milan - Dubrovnik - Rome - Turin - Paris - Reykjavik - Halifax - Montréal - New-York - Washington - Orlando. 2015 : Miami - Orlando - New Orleans - San Antonio - Chicago - Toronto - Winnipeg - Calgary - Vancouver - Seattle - San Francisco - Los Angeles - Las Vegas. 2016 : Las Vegas - Salt Lake City - Seattle - Hawaii - Sydney - Brisbane - Darwin - Bali - Singapour- Kuala Lumpur - Katmandu. 2017 : Besançon - Vienna - Budapest - Belgrad - Izmir - Nicosie - Tabriz - Mashhad - Dushambe









Ou suis-je / Where am i?
29/07/2017 :
Douchanbé, Tajkistan


Derniers commentaires /
Last Comments

>>   Par Grard, le 18/05
       "des gens qui semblent tous...
>>   Par Florent, le 23/01
       Merci Grard et Christine,...
>>   Par Grard Martinez, le 22/01
       Heureux de te retrouver! On...
>>   Par Florent, le 19/11
       Dsol si je ne donne plus...
>>   Par Grard Martinez, le 17/10
       Bonjour Florent. Il y a un...



Anciens voyages :
>> Tour de France (83)
>> Aller retour en Suède (45)
>> Malte - Besançon (7)




Articles 6 - 10 / 45
1 2 3 4 5


Article du mardi 17 aout 2010 à 16h54

Etape 33. Valka - Cesis (82+-2kms)

J'ai pris le train dimanche à Tallin en raison d'un manque de motivation pour faire tout le trajet retour en vélo : pour revenir j'écouterai mon corps et je pédalerai simplement quand j'en aurai envie. Tallin est une capital européenne mais le train est très peu développé et utilisé : un train toute les heures environ et 4 quais dans la gate. J'ai pris à 14h le train pour Valga à la frontière letonnienne, passage obligé pour se rendre à Riga. J'ai du faire un détour ar l'est du pays et je suis passé à une quarantaine de kilomètres de la frontière russe. Ici on voit la misère et les gens qui boivent beaucoup trop. Les gens marchent lentement, ne ont pas très bien habillés, les maisons sont anciennes et pas très propres. J'ai changé de train à Tartu, à une quarantanie de kilomètres de la frontière russe. J'ai pris un souterrain dans cette gare, un vrai souterrain avec des planches par terre pour ne pas marcher dans la boue. Je suis arrivé à Valga après 4h de train pour environ 200kms et un deuxième train qui tournait au mazout car la ligne n'était pas électrifiée. Il y a un coté pittoresque dans tout cela et l'avantage que la cout de la vie y est moins élevé. Comme les estoniens se débrouillent bien en cuisine (ils ont des desserts qui valent vraiment le détour) je mange des bons repas ces temps ci. A Valga j'ai dormi dans un "B&B" chez une dame bien sympathique, j'avais pratiquement un grand appartement à moi tout seul. Le matin je suis reparti en vélo. J'ai croisé 2 cyclotouristes australiens devant l'office du tourisme de la ville, ils ont aussi fait la Finlande en vélo, mais plus à l'est que moi. J'ai roulé assez vite, après 2 jours sans pédaler j'avais de bonnes jambes. J'ai vu une grosse cigogne décoller juste à coté de moi et d'une manière générale, la campagne lettone. Je me suis arrêté assez tôt dans l'après midi car j'ai trouvé un camping sympa dans une petite ville à 90 kms de Riga, ce qui fait un bon but pour une nouvelle étape de vélo demain.

0 miam   [0 commentaire ]

Article du mardi 17 aout 2010 à 16h50

L'homme au chapeau

L'homme au chapeau était très souple en Estonie (je n'ai pas pris de photo). En Lettonie, il a une allure plus sportive et il est plus mince. Il faut dire que lui aussi fait des kilomètres. Cela dit il n'a toujours pas retrouvé son chapeau et moi je continue de perdre mes affaires.

0 miam   [0 commentaire ]

Article du dimanche 15 aout 2010 à 09h54

Je vais rentrer

J'ai beaucoup de mal à trouver la motivation pour continuer en vélo. Hier j'ai mangé un bon repas à Tallinn et je pensais prendre la route après mais j'étais trop lourd, l'après midi était bien avancé et il n'y avait pas de camping sur ma route. Je suis allé voir les horaires des trains et je me suis beaucoup questionné sur la suite du parcours. Finalement je suis retourné au camping avec pour but de repartir en vélo ce matin. Mais ce matin j'ai déjeuné puis un orage a éclaté et ça fait maintenant 2 heures qu'il pleut, pas très encourageant pour reprendre la route. Les pays qui m'attendent (Lettonie, Lituanie, Pologne) m'attirent moins que ceux de l'aller, le trajet retour est encore long et pas très passionnant. Il parait même que la Pologne est dangereuse en vélo car les poids lourds roulent n'importe comment. Cela fait maintenant 7 semaines que je suis parti et j'ai déjà vu beaucoup de choses cet été. Je vais donc finir avec des trains, et ferai d'autres voyages en vélo plus tard.

0 miam   [4 commentaires ]

Article du samedi 14 aout 2010 à 22h01

Etape 32. Espoo - Tallinn (28 +-4kms, + bateau)

J'ai quitté le matin le camping de Espoo en direction de Helsinki. Beaucoup de pistes cyclables qui ont mis mon vélo à rude épreuve avec beaucoup de déformations de la route, mais le vélo a passé le test et si je reste prudent je devrais pouvoir continuer comme cela sans problème. Rien d'extraordinaire à Helsinki, une très grande ville (500 000 hab, 1 million pour l'agglomération), ça grouillle de partout et ce n'est pas trop fait pour moi. J'ai fait un saut au muséeum d'histoire naturelle, pas franchement extraordinaire, avant d'aller prendre un ferry pour Tallin. Le ferry de 17h30 n'avait plus de place pour mon vélo, j'ai du prendre celui d'après, le "Baltic princess" qui était en fait un bateau de croisière avec bars, restaurant, supermarché, magasin de produits esthétiques, casino, cabaret...Je me suis posé à une table et j'ai tapoté sur l'ordi car il y avait une connexion internet, puis un spectacle a commencé. Plus tard ce fut un concert musical. Ensuite je suis allé admirer le coucher de soleil depuis la mer. Nous somme arrivés vers 22h à Tallinn et j'ai ressenti un important changement de températures. Ici c'est l'été, fini les soirées fraiches et les nuits à dormir bien au froid. J'ai pu trouver de nuit sans trop de difficultés le camping de Tallin, le plus mauvais camping depuis mon départ, en ville sur une petite pelouse entre des grands immeubles, non clôturé. Les campings cars et caravanes sont sur un grand parking. Douches collectives comme dans les vestiaires de foot. 16 euros pour cela, mais il ne faut généralement rien attendre des campings autour des grandes villes.

0 miam   [3 commentaires ]

Article du samedi 14 aout 2010 à 21h56

Etape 31. Forssa - Espoo.(90+-2kms)

Une belle journée de vélo en Finlande. Ce pays est moins joli que ses 2 voisins scandinaves mais la forêt et le nature sont encore partout et c'est bien agréable de pédaler au milieu de la nature avec une météo dorénavant plus agréable. J'ai juste eu froid cette nuit, j'ai été réveillé par le froid à 3h30 puis gêné par le jour à 4h. J'ai beau descendre dans le sud et on a beau être au mois d'aout, les nuits sont encore courtes ici. Je suis content de mon GPS qui m'a bien indiqué les routes jusqu'au camping où j'avais prévu de me rendre. Cependant les 22 pays qu'il couvre ne comprennent ni les pays baltes ni la Pologne et ça va donc être moins cool pour la suite. Je vais tenter de faire les 3 pays baltes mais ensuite il faudra sans doute que je fasse un choix entre l'Allemagne et la Pologne et il est plus probable que je fasse la Pologne en train, on verra. Les gens sont très sympa en Finlande, hier et aujourd'hui il y a des personnes qui sont venues m'aider sans que j'ai eu à leur adresser la parole.

0 miam   [0 commentaire ]