Où suis-je?
23/06/2021 : Saint Claude, France.

Derniers commentaires
>>   Par gérard Martinez, le 19/07
       Salut Florent. Je me disais...
>>   Par Florent, le 16/07
       Bonjour Laurent...Pas encore...
>>   Par Gérard Martinez, le 11/06
       Bonjour Florent....
>>   Par Laurent Souchet, le 11/06
       Bientôt prêt pour...
>>   Par Florent, le 09/04
       Bonjour Gérard, oui...


Catégories :
>>Tour du monde (154)
>>Tour de France (83)
>>Suède (45)
>>Malte (7)

Tour du monde



Articles 36 - 40 / 45
5 6 7 8 9



Article du Mardi 13 juillet 2010

18h19 - Un jour à Hambourg

J'ai passé la journée du mardi 6 juillet 2010 à Hamburg, ville que j'avais déjà visité à la moitié de ma vie (14ans et demi) et qui m'avait impressionnée, par la taille des paquebots notamment. J'ai passé une bonne partie de la journée dans le musée de la marine, présenté comme le plus important musée maritime du monde, et qui l'est surement. J'ai passé beaucoup de temps au premier étage car c'était très intéressant, puis j'ai réalisé qu'il y avait 10 étages comme celui ci. Les maquettes des bateaux, essentiellement des voiliers, sont nombreuses et splendides, et permettent de retracer l'évolution des bateaux au fil des siècles. on trouve aussi les armes de combats à bord, les costumes des marins, les bustes imposants des grands navigateurs (Vasco de gamma, Christophe Colomb, Magellan etc...avec les routes maritimes qu'ils ont ouvert), les cordes et noeuds, les différents bateaux suivant les continents, les bateaux militaires, l'évolution des techniques de repérage et de communication en mer, etc. Ce fut un très bon moment passé dans ce musée avant d'aller faire un tour dans les jardins également réputés de la ville et de regarder un peu les principaux monuments. Une bonne journée à Hamburg. Cela dit je me suis fais arnaquer dans le restaurant du musée, alors dommage que les habitants de Hambourg ne soient pas des hamburgers, car j'aurais alors mangé mieux et pour moins cher. Au revoir Hambourg et à une prochaine, moi je continue au nord.

0 miam  [0 commentaire]

Article du Mardi 13 juillet 2010

18h14 - Etape 7. Celle - Hambourg (105kms+-5kms + train)

Ce ne fut pas une étape très passionnante, j'ai suivi toute la journée une piste cyclable le long d'une route nationale. Je devais dormir après 80kms à Andeloh au bord d'un parc naturel mais comme j'y étais à 15h et que ça avait l'air fermé, j'ai continué jusqu'à Hambourg qui n'était plus qu'à 45 kms. Ces 45 kms étaient une petite étape que je devais réaliser le lendemain matin pour ensuite visiter la ville l'après midi. Du coup j'aurai un vraie journée à Hambourg demain. Mais arrivé à 20kms de Hambourg, un petit orage a éclaté. Un cycliste avec qui j'avais discuté 1/4 d'heure auparavant et qui roulait quelques centaines de mètres derrière moi m'a rattrapé alors que je m'étais arrêté pour sortir mes vêtements de pluie, et m'a invité à venir m'abriter chez lui, 2 kms plus loin. Il m'a offert un véritable repas en famille avant de m'emmener prendre le train dans une petite gare : outre l'orage qui menaçait de reprendre, il m'a assuré qu'il n'y avait qu'un chemin pour rejoindre Hambourg en vélo, et que celui ci était introuvable pour quelqu'un qui ne le connait pas. Il a également téléphoné pour me réserver une auberge de jeunesse à Hambourg et m'a imprimé le plan. C'est toujours très embêtant d'être obligé de prendre un train quand on fait du vélo, mais là il faut reconnaitre que c'était vraiment la meilleure solution pour franchir les différents bras de l'Elbe.

0 miam  [3 commentaires ]

Article du Mercredi 7 juillet 2010

14h00 - Image

J essaie de publier limage de letape 6 correctement dans cet article.

0 miam  [0 commentaire]

Article du Mercredi 7 juillet 2010

13h32 - Etape 6. Train + Hambourg-Celle (45 kms+-5kms)

C'est assez frustrant d'avoir été obligé de prendre le train car j'aurais vraiment aimé aller à Uméa uniquement en vélo, mais ayant réservé à l'avance mon ferry pour la Norvège, ce qui m'assurait un prix optimal et la garantie de pédaler au moins 15 jours en scandinavie, je dois aujourd'hui monter dans le train pour rattraper mes 2 jours de retard. J'arrive en gare de Hannovre dans l'après midi. Direction Celle, une petite ville pas très loin. Beaucoup de vélos et de pistes cyclables, mais aucune indication pour Celle et j'ai du encore beaucoup demander aux gens et prendre au hasard des chemins forestiers. Je dors au camping de Celle avant deux étapes assez courtes pour rejoindre Hamburg, ville que j'ai déjà visité en 1995.

0 miam  [1 commentaire]

Article du Samedi 3 juillet 2010

10h37 - Etape 5. ? - Koblenz - Giessen (90kms+-10kms, +train)

90kms pour rejoindre Koblenz alors que je j'étais à 70 kms de cette ville hier matin, c'est dire le bazar que j'ai mené pendant 2 jours. L'étape d'hier, initialement Morbach-Koblenz-Limburg-Giesssen, était très longue (180kms env.) en raison d'un petit crochet pour aller dormir à Giessen chez Michael, un étudiant allemand rencontré à Besançon, Mais j'ai pu me connecter à internet avant de partir et me rendre compte que passer par Koblenz pour aller à Linburg faisait un détour important et que pouvait aller tout droit pour enlever des kilomètres. J'ai donc marqué sur une feuille le nom des villages pour faire Morbach-Limburg (j'avais ensuite ma carte imprimée) et je me suis élancé en essayant de suivre avec les pires difficultés possibles les villages de ma feuille, faisant beaucoup de crochets et demi tours dans une région vallonnée en raison d'une route bien droite qui, d'après google map était une route départementale et qui s'est avérée être autoroute. J'ai dormi dans un camping au milieu de la forêt et ce matin, après une bonne heure à naviguer à vue, je suis enfin tombé sur le Rhin que j'ai pu suivre ensuite jusqu'à St Goar, ville marquée sur mon papier et où je devais traverser le Rhin pour aller jusqu'à Limburg plus très loin. J'ai pédale 25kms le long du Rhin jusqu'à St Goar, faisant le course pendant 20kms avec une péniche qui descendait le fleuve à la même vitesse que moi (course finalement gagnée). Le Rhin était plus large et moins joli qu'à Bale où je l'ai quitté il y a 15 jours, mais j'ai été impressionné par l'importance du trafic fluvial (beaucoup de péniches) et férrovaire (beaucoup de trains de marchandises sur les 2 lignes sur les 2 rives). Mais à St Goar, voila la bonne blague du jour : aucun pont pont pour traverser le Rhin! Effectivement après 25kms à longer cette rivière je n'ai pas encore vu de pont mais je pensais bien qu'à St Goar, une ville indiquée depuis loin, il y en aurait un. Et bien non, pas de chance. Le Rhin est une rivière sans pont et j'ai du le suivre pendant encore 35 kms (perdant cette fois après 15 kms ma course avec un bateau de tourisme) pour arriver à 15h à Koblenz, ville que j'aurais pu rejoindre hier midi si j'avais suivi mon plan initial. Il me restait alors une bonne cinquantaine de kilomètres pour Limburg puis encore 60 pour Giessen et la fatigue physique largement liée à la fatigue morale et à la frustration de ne pas avancer m'ont alors amené à prendre le train pour aller dormir chez Michael à Giessen. Aujourd'hui je prends une journée de repos pour me reposer et suivre en bonne compagnie le quart de finale de coupe du monde Allemagne-Argentine, un match très attendu ici, je vais ensuite devoir prendre à nouveau un train pour rattraper le retard.

0 miam  [5 commentaires ]