2013. Besançon - Montpellier - Barcelona - Valencia - Sevilla - Canary Islands - Gibraltar - Lisbon - Porto - Bordeaux - Strasbourg - Amsterdam - Copenhagen - Stockholm - North Cape - Oslo - Berlin - Prague - Munich - Besançon. 2014 : Besançon - Nice - Milan - Dubrovnik - Rome - Turin - Paris - Reykjavik - Halifax - Montréal - New-York - Washington - Orlando. 2015 : Miami - Orlando - New Orleans - San Antonio - Chicago - Toronto - Winnipeg - Calgary - Vancouver - Seattle - San Francisco - Los Angeles - Las Vegas. 2016 : Las Vegas - Salt Lake City - Seattle - Hawaii - Sydney - Brisbane - Darwin - Bali - Singapour- Kuala Lumpur - Katmandu. 2017 : Besançon - Vienna - Budapest - Belgrad - Izmir - Nicosie - Tabriz - Mashhad - Dushambe









Ou suis-je / Where am i?
29/07/2017 :
Douchanbé, Tajkistan


Derniers commentaires /
Last Comments

>>   Par Grard, le 18/05
       "des gens qui semblent tous...
>>   Par Florent, le 23/01
       Merci Grard et Christine,...
>>   Par Grard Martinez, le 22/01
       Heureux de te retrouver! On...
>>   Par Florent, le 19/11
       Dsol si je ne donne plus...
>>   Par Grard Martinez, le 17/10
       Bonjour Florent. Il y a un...



Anciens voyages :
>> Tour de France (83)
>> Aller retour en Suède (45)
>> Malte - Besançon (7)




Articles 6 - 10 / 83
1 2 3 4 5


Article du samedi 23 juillet 2011 à 22h57

Etape 72. St Avold – Baerenthal (82 kms)

La Loraine est peut-être la région la moins intéressante de France, à part des constructions militaires et des cimetières militaires, il n'y a pas grand chose à voir ici! Les gens ici ont un accent, qui se rapproche de l'accent franc-comtois, la première syllabe des mots est longue, mais beaucoup moins accentuée que chez nous. Aujourd'hui j'ai longé la frontière allemande la long de la Sarre, j'ai croisé la route de mon voyage de l'an passé, et j'ai encore beaucoup réfléchi sur la poursuite de ce voyage après Besançon. Depuis quelques jours la balance penche tantôt d'un côté tantôt de l'autre. Ce matin j'avais mauvaise mine, j'ai roulé sous la pluie et j'en avais assez, j'ai imaginé prendre le train à Strasbourg pour reprendre mon trajet depuis cette ville l'an prochain quand il y aura du soleil. La balance a rebasculé lorsque le soleil est revenu en fin de journée. Comme j'ai très bien mangé à midi j'étais en forme et j'ai parcouru les 15 derniers kilomètres dans la vaste forêt des Vosges, c'était chouette, calme, la pleine nature et cela m'a donné envie de continuer. Idée définitivement abandonnée plus tard car l'arceau principal de ma tente à cassé, je ne sais pas si je vais pouvoir dormir cette nuit et si je vais pouvoir la remonter demain. Du coup je me rimagine prendre le train à Strasbourg...A noter qu'aujourd'hui un spectateur m'a encouragé depuis sa voiture. C'est la quatrième fois qu'un spectateur m'encourage sur ce tour de France, la première fois c'était une dame qui m'avait applaudi en haut d'un col à la frontière espagnole après Bagnuls, la deuxième c'était un monsieur dans un village près de la pointe de Pen-Hir en Bretagne et la troisième fois un autre monsieur dans une côte en Normandie.

0 miam   [0 commentaire ]

Article du vendredi 22 juillet 2011 à 09h24

Etape 71. Metz – St Avoid (87 kms)

J'ai plongé hier au coeur de la seconde guerre mondiale avec la visite du fort du Hackenberg, ouvrage militaire de la ligne Maginot, et le musée de la guerre qui l'accompagne. La ligne Maginot a été construite dans les années 30 afin d'améliorer les défenses françaises suite à la première guerre mondiale. Le fort du Hackenberg est le plus important ensemble visitable de la ligne Maginot avec plus de 10 kms de galeries. Tout une vie s'organisait pour les 1000 hommes à l'intérieur pour être au maximum indépendant de l'extérieur avec notamment la production d'électricité. Je suis sorti plus tard que prévu de la visite car il y avait du monde et ensuite j'ai tracé pour arriver avant la nuit à St Avoid. Demain je participe à Hunspach en Alsace à un troisième et dernier tournoi de tennis sur ce tour de France. Je ne vais pas forcer, je vais jouer juste pour le plaisir ce tournoi du "circuit de l'outre forêt" dans "l'un des plus beaux villages de France".

0 miam   [0 commentaire ]

Article du mercredi 20 juillet 2011 à 22h40

Etape 70. Montmédy – Metz (92 kms)

Ce matin j'ai visité la citadelle de Montmédy, une citadelle de Vauban (encore et toujours lui) qui présente de bonnes ressemblances avec celle de Besançon. J'ai réalisé l'étape sans problème malgré un relief très vallonné dans cette partie de la France (820 mètres d'ascension). Cela dit avec mon logiciel "map source" muni de la carte topographique IGN France au 1/25000ème, j'arrive lors de la préparation des étapes à choisir les bons chemins pour contourner les principales difficultés. Je ne parle pas souvent de mon GPS (Garmin Edge 705) mais c'est un outil très précieux, quel bonheur de se laisser guider toute la journée en connaissant à chaque instant la distance à destination, l'altitude, la hauteur des montées à venir, la pente de la route...Et d'arriver pile en fin de journée à l'endroit que j'avais repéré...Je ne pourrais plus m'en passer. Ce soir je suis arrivé à Metz, une grande ville de Lorraine et j'ai encore trouvé une bonne auberge de jeunesse pour dormir au sec.

0 miam   [1 commentaire ]

Article du mardi 19 juillet 2011 à 20h42

Etape 69. (Reims) Charleville Mézières – Montmédy (70 kms)

Une reprise tranquille aujourd'hui dans les Ardennes puis en Lorraine en fin de journée. Reprise car je n'ai pas roulé hier, je n'étais pas suffisamment en forme le matin, et encore moins l'après midi où j'ai dormi. J'ai néanmoins pu me faire de bons repas dans la cuisine du centre international de séjour de Reims et avec le sommeil j'ai bien récupéré. Les 2 prochaines étapes devraient encore être assez courtes car il y a 110 kilomètres pour aller au fort de Hackenberg où des visites ont lieu tous les jours à 15h et c'est trop juste pour y être demain après midi. En ce moment je me pose beaucoup de questions sur la deuxième partie de mon tour de France (environ 4000kms à l'intérieur du pays), je ne sais pas encore si je réalise cette deuxième boucle cette année ou l'an prochain...Réponse dans les prochains jours! L'oiseau que j'ai vu dans la vallée de la Meuse est une buse variable, merci à Florent Cardinaux, photographe, www.florentcardinaux.com.

0 miam   [0 commentaire ]

Article du dimanche 17 juillet 2011 à 22h44

Etape 68. Reims - Epernay (Reims) (45 kms)

Ces 45 kilomètres furent les plus difficiles depuis le départ de ce tour de France, j'ai du affronter un fort vent de face et grimper différentes collines dans les vignes champenoises avec un vélo qui grince et claque depuis 3 jours et un cycliste à court de forces car très mal mangé hier. Dur dur! Je suis passé devant différents cimetières militaires de la première guerre mondiale, c'est ici que se battaient les poilus dans les tranchées. Encore un sombre moment de l'histoire. Un peu plus loin, au ravitaillement à Epernay, j'ai bu une coupe de champagne et j'ai visité la cave de la maison Mercier: je me suis laissé promener en petit train dans les galeries souterraines, avec pour vision des bouteilles de Champagne à perte de vue sur des centaines de mètres. C'est intéressant de comprendre les origines et la méthode de fabrication de ce vin prestigieux. Puis j'ai continué jusqu'à la gare SNCF pour prendre un plus gros train pour Reims, en effet si pour le retour vers Reims j'aurais eu le vent dans le dos, je n'ai encore pas pu manger ce midi (magasins fermés le dimanche et aucun restaurant dans la campagne champenoise). Après 5200kms je ne souhaite prendre aucun risque pour ma santé. Ce soir en rentrant à Reims je me suis disputé avec mes coéquipiers, en effet c'était aujourd'hui le contre-la-montre par équipes, j'avais besoin d'eux pour combattre le vent mais je ne les ai pas vu...Ces fainéants ils ont dormi toute la journée!

0 miam   [0 commentaire ]