Où suis-je?
29/08/2018 : Kemi, Finlande.

Derniers commentaires
>>   Par Florent, le 11/09
       Merci pour l'idée...
>>   Par Florent, le 11/09
       Je l'ai gardé,...
>>   Par Florent, le 11/09
       Bonne idée la...
>>   Par Christian DOBIN, le 08/09
       Salut Florent, Merci pour...
>>   Par Thiepel Clement , le 07/09
       Une bouteille en plastique...


Catégories :
>>Tour du monde (142)
>>Tour de France (83)
>>Suède (45)
>>Malte (7)

Tour du monde



Articles 1 - 5 / 142
1 2 3 4 5



Article du Mardi 5 juin 2018

05h41 - Etapes 856 – 877. Dubai - Yazd (756 kilomètres)

[FR] (in english below)
C'est en compagnie de Sem et Annita, un couple de cyclistes de Bâle, que j'ai effectué la traversée vers l'Iran puis une étape et demi sur l'île de Quesm. Depuis cette île du Golfe Persique, nous sommes partis en bateau explorer une sorte de mangrove, vaste forêt verte en mer, chose plutôt originale pour un pays aussi sec et jaune que l'Iran. Nos routes ont ensuite divergé et j'ai pris la direction de la ville de Shiraz, en montant de 2000 mètres en altitude, bien aidé par une population locale extrêmement accueillante et généreuse. Il fut impossible d'avaler ma réserve de 3 kg de muesli améliorés, et ainsi m'alléger pour grimper, car les dons en nourriture ont été supérieurs à ma consommation ! On m'a invité au restaurant et à partager les repas en famille, on m'a donné des dattes et encore des dattes alors que je n'avais pas fini de manger les dattes reçues précédemment, des œufs du jardin, des biscuits locaux, des mélanges énergétiques, etc... J'ai parfois été nourri matin, midi et soir plusieurs jours de suite, et il en fut de même pour l'hébergement : j'ai dormi 4 nuits consécutives invité chez l'habitant, et un soir, j'avais même le choix entre trois invitations différentes ! Les paysages dans le sud de l'Iran sont jolis avec des montagnes bordées de petits villages et j'ai réussi à trouver des petites routes. À Shiraz, j'ai visité une mosquée colorée, des jardins, ainsi qu'une splendide demeure du XIXème siècle. J'ai aussi rencontré Sébastian, un cycliste allemand. Nous avons fait deux étapes et demi ensemble, d'abord vers Persépolis, un site historique vieux de 2500 ans, ancienne capitale d'un immense empire, puis dans de nouvelles montagnes. Après une nouvelle nuit invités chez l'habitant et le franchissement d'un col par une belle et calme route sinueuse, j'ai été invité par Fatemah à rejoindre Eqlid puis Yazd en voiture, et visiter Eqlid et ses environs. J'ai accepté. Fatemah, 23 ans, et son ami, cherchent à développer le tourisme dans leur ville. Comme beaucoup de jeunes que j'ai rencontré en Iran, ils rêvent de partir un jour continuer leurs études ou travailler à l'étranger, ce qui est très difficile, à cause, des très bas revenus : un prof de math gagne par exemple environ 300 euros par mois. C'est bien peu pour économiser pour aller vivre au Canada, aux Etats-Unis ou en Nouvelle-Zélande. Il y a toujours autant de Peugeot 405 sur les routes. Elles sont fabriquées près de Téhéran à partir de composants fabriqués en Chine et d'une chaîne de montage récupérée dans les usines françaises. Une 405 neuve coûte 5800 euros, mais pour compenser l'essence ne coûte que 20 centimes d'euros le litre. Fatemah et son ami m'ont fait découvrir Eqlid puis nous avons fait un safari en 4*4 dans un désert de sable, avons visité d'un cèdre vieux de plus de 4000 ans, puis une ancienne maison traditionnelle iranienne avant, enfin, de rejoindre Yazd en fin de soirée. À Eqlid, en plus du meilleur restaurant de la ville, ils m'ont également fait découvrir le verre de jus de grenade glacé contenant outre du jus frais de grenade, de la glace à la grenade et des petits morceaux de pêche et d'abricot glacés. Cette boisson naturelle déchire ! Ils m'ont ensuite conduit à Yazd où je ne suis resté qu'une nuit, ayant déjà visité la ville l'an passé. J'ai été heureux de pouvoir rapporter à un petit marchant de fruits secs des doubles de ma collection française de pièces de monnaie, car ayant compris que je collectionnais les pièces, et les collectionnant lui aussi, il m'avait donné l'an passé une pièce iranienne ancienne et je lui avais ensuite dit que je revendrais le lendemain lui apporter des doubles du Tajikistan et d'autres pays, mais j'avais oublié et m'en étais ensuite beaucoup voulu. J'ai donc pu réparer cela.

Info commentaires : les commentaires sont actuellement désactivés en raison de spam dans la base de donnée.

Etape 856. Dubai – Ile de Quesm. 51 kms.
Etape 857. Ile de Quesm – Route 94. 70 kms.
Etape 858. Route 94 – Lar. 98 kms.
Etape 859. Lar – Kowreh . 72 kms.
Etape 860. Kowreh – Mobarakabad. 87 kms.
Etape 861. Mobarakabad – Duzeh. 80 kms.
Etape 862. Duzeh – Kavar. 86 kms.
Etape 863. Kavar – Shiraz. 57 kms.
Etape 864. Shiraz – Persepolis. 62 kms.
Etape 865. Persepolis – Gol Makan Olya. 56 kms.
Etape 866. Gol Makan Olya – Eqlid (Yazd). 37 kms.

[EN] (google translated)
It was in the company of Sem and Annita, a couple of Basel cyclists, that I made the crossing to Iran and then a step and a half on the island of Quesm. From this Persian Gulf island, we went by boat to explore a kind of mangrove, vast green forest at sea, something rather original for a country as dry and yellow as Iran. Our roads then diverged and I headed for the city of Shiraz, climbing 2,000 meters in altitude, helped by a local population extremely welcoming and generous. It was impossible to swallow my reserve of 3 kg of improved muesli, and so lighten me to climb, because the food donations were greater than my consumption! I was invited to the restaurant and to share the meals with the family, I was given dates and more dates when I had not finished eating the dates previously received, eggs from the garden, local biscuits, energy mixtures, etc ... I was sometimes fed morning, noon and evening several days in a row, and it was the same for accommodation: I slept 4 consecutive nights invited homestay, and a evening, I even had the choice between three different invitations! The landscapes in southern Iran are pretty with mountains lined with small villages and I managed to find small roads. In Shiraz, I visited a colorful mosque, gardens and a splendid 19th century mansion. I also met Sebastian, a German cyclist. We did two and a half steps together, first to Persepolis, a 2,500-year-old historic site, the former capital of a huge empire, then to new mountains. After another night of homestay guests and the crossing of a pass by a beautiful and calm winding road, I was invited by Fatemah to join Eqlid then Yazd by car, and visit Eqlid and its surroundings. I accepted. Fatemah, 23, and her friend, are looking to develop tourism in their city. Like many young people I met in Iran, they dream of one day going to continue their studies or to work abroad, which is very difficult, because of the very low incomes: a math teacher wins for example about 300 euros a month. That's not enough to save for living in Canada, the United States or New Zealand. There are still so many Peugeot 405s on the roads. They are manufactured near Tehran from components made in China and an assembly line recovered in French factories. A new 405 costs 5800 euros, but to compensate for gasoline costs only 20 cents per liter. Fatemah and his friend introduced me to Eqlid, then we went on a 4 * 4 safari in a sand desert, visited a cedar tree over 4000 years old, then an old traditional Iranian house before finally join Yazd in the late evening. At Eqlid, in addition to the best restaurant in the city, they also introduced me to the glass of frozen pomegranate juice containing fresh pomegranate juice, pomegranate ice cream and peach and apricot pieces. frozen. This natural drink tears! They then took me to Yazd where I stayed only one night, having already visited the city last year. I was happy to be able to bring a pair of dried fruits from Doubles from my French coin collection, because having understood that I was collecting coins, and collecting them too, he gave me last year an old Iranian coin, and then I told him that I would sell him the next day to bring him duplicates from Tajikistan and other countries, but I forgot about it and then I was very fond of it. So I was able to fix that.

0 miam  [0 commentaire]

Commentaire (cacher) :



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
Petite question (*****) : combien font 2+5?

* : facultatif.
** : ne sera pas publié.
*** : url complète.
**** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).
***** : obligatoire. Si vous ne remplisserez pas cette case ou si vous vous trompez dans le calcul votre commentaire ne sera pas enregistré.