2013. Besançon - Montpellier - Barcelona - Valencia - Sevilla - Canary Islands - Gibraltar - Lisbon - Porto - Bordeaux - Strasbourg - Amsterdam - Copenhagen - Stockholm - North Cape - Oslo - Berlin - Prague - Munich - Besançon. 2014 : Besançon - Nice - Milan - Dubrovnik - Rome - Turin - Paris - Reykjavik - Halifax - Montréal - New-York - Washington - Orlando. 2015 : Miami - Orlando - New Orleans - San Antonio - Chicago - Toronto - Winnipeg - Calgary - Vancouver - Seattle - San Francisco - Los Angeles - Las Vegas. 2016 : Las Vegas - Salt Lake City - Seattle - Hawaii - Sydney - Brisbane - Darwin - Bali - Singapour- Kuala Lumpur - Katmandu. 2017 : Besançon - Vienna - Budapest - Belgrad - Izmir - Nicosie - Tabriz - Mashhad - Dushambe









Ou suis-je / Where am i?
29/07/2017 :
Douchanbé, Tajkistan


Derniers commentaires /
Last Comments

>>   Par Grard, le 18/05
       "des gens qui semblent tous...
>>   Par Florent, le 23/01
       Merci Grard et Christine,...
>>   Par Grard Martinez, le 22/01
       Heureux de te retrouver! On...
>>   Par Florent, le 19/11
       Dsol si je ne donne plus...
>>   Par Grard Martinez, le 17/10
       Bonjour Florent. Il y a un...



Anciens voyages :
>> Tour de France (83)
>> Aller retour en Suède (45)
>> Malte - Besançon (7)




Articles 1 - 5 / 7
1 2


Article du jeudi 14 janvier 2010 à 15h46

Pompéï

Depuis la gare de Pompéi, j’ai facilement trouvé le camping le dimanche 1er novembre où j’ai planté la tente pour 2 nuits sous les orangers : pratique pour le petit dej’ mais gare au coup de vent…Le lendemain je me suis rendu tôt dans la partie archéologique de la ville. Comme vous le savez, Pompéï a été ensevelie par les retombées des cendres du Vésuve qui est entré en éruption en 62ap JC. Les 20 000 habitants de cette grande cité romaine sont morts intoxiqués par les gaz avant que la ville ne soit totalement recouverte par les cendres. Aujourd’hui, les fouilles archéologiques ont permis de mettre à jour 75% de l’ancienne ville, et au prix d’un billet d’entrée (11 euros) on peut se promener dans les longues avenues de cette cité, sur les routes romaines pavées entres des résidences plus ou moins luxueuses selon les quartiers. Le plus impressionnant a été de se retrouver tôt le matin ou tard le soir à se promener tout seul au milieu de ce décor irréel, immense et silencieux, aux couleurs ternes et à l’absence totale de vie. Que des pierres, que des murs, une sorte de légère poussière et ça où là des traces de vies antérieures, puis, soudainement, devant moi, apparaissant quasiment de nuit l’imposant et majestueux amphithéâtre de l’époque, comme neuf, à coté d’un immense gymnase et d’autres curieuses constructions. Moments inoubliables et marquants. J’ai bien sûr visité les termes avec encore les restes de belles fresques et peintures, la boulangerie avec un joli four à pain et pizzas et un système pour que les ânes puissent moudre le blé en tournant, la salle des prostituées indiquée à différents endroits de la ville par la direction des pénis gravis dans les pierres des routes où sur les murs des maisons (vu de notre époque, ça fait quand même un sacré effet), il faut dit que les prostituées esclaves et les visiteurs de l’empire parlaient rarement la même langue donc c’était plus pratique. J’ai aussi vu les moulages de quelques corps exposés dans leur dernière posture, là aussi des images presque irréelles vu l’éloignement temporel de l’accident, et bien sûr inoubliables. Passée cette journée dans le passé, j’ai repris mon vélo le lendemain matin en direction de Naples qui n’était qu’à 15 kms mais ces 15 kms de routes différemment pavées, en secteur urbanisé plein de voitures qui conduisent mal, ont été très désagréables, et après une petite visite de Naples, ville que je n’ai pas spécialement trouvé jolie, j’ai eu droit à la pluie ; une météo désagréable qui, ajoutée au peu d’intérêt de parcourir Naples – Rome en vélo et, encore une fois à la dangerosité du secteur, ainsi qu’aux trop peu d’heures qu’il me restait avant que le soleil ne se couche, m’a amené à prendre une nouvelle fois le train afin de pouvoir voir Rome dans la soirée.

0 miam   [0 commentaire ]

Commentaire (cacher) :



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
* : facultatif. ** : aucune adresse email ne sera publiée. *** : url complète. **** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).