Où suis-je?
23/06/2021 : Saint Claude, France.

Derniers commentaires
>>   Par gérard Martinez, le 19/07
       Salut Florent. Je me disais...
>>   Par Florent, le 16/07
       Bonjour Laurent...Pas encore...
>>   Par Gérard Martinez, le 11/06
       Bonjour Florent....
>>   Par Laurent Souchet, le 11/06
       Bientôt prêt pour...
>>   Par Florent, le 09/04
       Bonjour Gérard, oui...


Catégories :
>>Tour du monde (154)
>>Tour de France (83)
>>Suède (45)
>>Malte (7)

Tour du monde



Articles 21 - 25 / 45
3 4 5 6 7



Article du Samedi 24 juillet 2010

09h29 - Etape 19. Oslo - Oyeren (152+-6kms).

Ce fut une longue journée de vélo, j'aimerais arriver à Uméa avant lundi soir, et comme j'ai modifié mon parcours ce sera sans doute encore plus long. J'ai donc pédalé toute la journée, une étape d'au moins 150 kms. Les 40 premiers kilomètres pour quitter Oslo furent pénibles car difficile de trouver le chemin. Ensuite il a longtemps plu, une pluie fine et pas très dérangeante mais le ciel est très chargé et rend les paysages moins jolis que les jours précédents. Pourtant j'ai encore vu de beaux petits lacs perdus au milieu de forets. Le soir tard, justement, j'ai traversé une foret immense, je cherchais un coin pour dormir tranquille mais je ne voulais pas dormir seul au milieu d'une si grande forêt dont je ne voyais pas le bout. Après 20 kms à en ligne droite dans la foret, je suis arrivé à une intersection où un cycliste regardait sa carte. Je lui ai demandé si il savait ou il allait dormir, pensant l'inviter à planter sa tente à coté de la mienne dans la foret, il m'a dit qu'il y avait un camping dans la foret 8 kms plus loin, et que, malgré l'heure (22h15), on pouvait entrer, il connaissait le propriétaire. On a bien discuté, lui aussi est parti de Oslo ce matin (150kms à son compteur) et à fait la même route que moi, mais il ne voyage que sur deux jours, il est parti une heure plus tôt que moi le matin et je l'ai rattrapé, et le soir j'étais en bien meilleure forme que lui ça m'a fait plaisir mais il était un peu plus chargé. Il s'est plaint de la météo du jour : ce n'est pas la première fois que j'entends un norvégien s'en plaindre : ils ont un pays magnifique, ils ont de l'argent, et ils voudraient encore le soleil, ils exagèrent. Bref j'ai fini par atterrir presque de nuit dans un camping au milieu de cette très vaste foret sauvage. Et je n'ai pas regretté de me poser la. C'est le plus beau camping que je n'ai jamais fait. Au milieu de cette immense foret, au bord d'un petit lac sauvage, il y a le calme, les odeurs de la foret, l'eau et un décor magnifique. Des sanitaires exceptionnels avec des tableaux peints un peu partout de créature de la forets, des trolles, mais aussi des animaux et autres curiosités propres à ce milieu. Ma maman aurait aimé, et j'espère pouvoir un jour retourner dans ce camping.

0 miam  [0 commentaire]

Commentaire (cacher) :



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
Petite question (*****) : combien font 5+8?

* : facultatif.
** : ne sera pas publié.
*** : url complète.
**** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).
***** : obligatoire. Si vous ne remplisserez pas cette case ou si vous vous trompez dans le calcul votre commentaire ne sera pas enregistré.