2013. Besançon - Montpellier - Barcelona - Valencia - Sevilla - Canary Islands - Gibraltar - Lisbon - Porto - Bordeaux - Strasbourg - Amsterdam - Copenhagen - Stockholm - North Cape - Oslo - Berlin - Prague - Munich - Besançon. 2014 : Besançon - Nice - Milan - Dubrovnik - Rome - Turin - Paris - Reykjavik - Halifax - Montréal - New-York - Washington - Orlando. 2015 : Miami - Orlando - New Orleans - San Antonio - Chicago - Toronto - Winnipeg - Calgary - Vancouver - Seattle - San Francisco - Los Angeles - Las Vegas. 2016 : Las Vegas - Salt Lake City - Seattle - Hawaii - Sydney - Brisbane - Darwin - Bali - Singapour- Kuala Lumpur - Katmandu. 2017 : Besançon - Vienna - Budapest - Belgrad - Izmir - Nicosie - Tabriz - Mashhad - Dushambe









Ou suis-je / Where am i?
29/07/2017 :
Douchanbé, Tajkistan


Derniers commentaires /
Last Comments

>>   Par Grard, le 18/05
       "des gens qui semblent tous...
>>   Par Florent, le 23/01
       Merci Grard et Christine,...
>>   Par Grard Martinez, le 22/01
       Heureux de te retrouver! On...
>>   Par Florent, le 19/11
       Dsol si je ne donne plus...
>>   Par Grard Martinez, le 17/10
       Bonjour Florent. Il y a un...



Anciens voyages :
>> Tour de France (83)
>> Aller retour en Suède (45)
>> Malte - Besançon (7)




Articles 1 - 5 / 45
1 2 3 4 5


Article du dimanche 22 aout 2010 à 22h52

Le retour

Après 2 trains en Estonie, 2 trains en Lettonie, j'ai pris 2 trains en Lituanie vendredi. Je devais prendre un autre train après le 2eme lituanien afin de rejoindre la Pologne mais j'ai appris que celui ci était annulé et remplacé par un bus. Il y avait un groupe de 6 cyclistes polonais dans mon train qui devaient eux aussi monter dans le bus avec les vélos. Les soutes étaient pleines, mais on a réussi à caser les 7 vélos dans le bus entre des passagers et des sièges. Un beau bazar. Il y avait 5h de train pour Varsovie et je m'apprêtais à passer 5 heures dans ce bus mais 15 minutes plus tard le bus nous a déposé dans une gare où j'ai pu reprendre un train pour Varsovie, en fait c'était juste une portion de rail qui était en travaux. Je n'avais pas encore d'argent polonais sur moi et le contrôleur m'a bien embêté à cause de la taxe polonaise pour le vélo (j'avais juste payé la taxe lituanienne au guichet). Je suis arrivé à Varsovie dans la soirée, dans la gare principale, une gare souterraine dans aucune indication, sans panneau d'affichage, hall central ou bureau de renseignements, mais seulement une ou deux caisses avec des interlocutrices qui ne parlent pas anglais. Je suis sorti de la gare après avoir longtemps tourné en rond et me suis donc retrouvé au centre ville. Varsovie est une belle ville, c'est une vraie capitale avec des buildings et des beaux bâtiments. Mieux que Oslo, Helskinki, Tallin, Riga, voire que Rome. Mais tout cela contraste avec ce que j'ai vu le lendemain, en effet dès que l'on quitte le centre ville on retrouve la misère et la Pologne reste un pays pauvre. Après avoir dormi dans une auberge de jeunesse, je me suis rendu à l'autre gare importante de la ville et coup de chance j'ai vu que l'un des deux seuls trains pour Prague de la journée partait dans 15 minutes, mais malchance les réservations étaient complètes et ce train n'acceptait pas les vélo. Toujours pas de panneau d'affichage, un lieu peu accueillant, des hôtesses de caisse qui ne parlent pas anglais, mais en fouillant un peu dans les feuilles affichées j'ai trouvé un train le soir à 18h34 pour Frankfurt. A la caisse il m'ont fait comprendre que ce train n'existait plus et était remplacé par un train à 18h33 pour Koln (Cologne). Je ne savais pas où était Cologne mais j'ai pris quand même car il me semblait bien que cette ville était située dans l'ouest de l'Allemagne. J'ai passé la journée à Varsovie et j'ai pu découvrir le vieux centre ville et c'était bien chouette avec beaucoup de musiciens, une météo agréable, et je suis tombé sur une belle statue de Nicolas Copernic, illustre astronome du XVIe siècle, et dont j'avais oublié la nationalité. Je suis monté dans le train à 18h10 et en suis redescendu à 6h20, sans avoir dormi de la nuit. A l'ouverture des guichets à 7h à Cologne il m'ont établi une feuille de route pour Besançon avec 8 trains régionaux, 6 allemands et 2 français, à prendre dans la journée. Je suis arrivé à Besançon à 19h35 après 25h de voyage dont 20h36 à rouler en trains sans dormir depuis Varsovie, à la fois content de retrouver la France et ma ville, mais pas content que de si belles vacances soient désormais terminées. J'ai utilisé au total pour rentrer 14 trains avec des arrêts dans plus de 200 gares, j'ai recroisé ma route de l'aller à Hanovre et à Koblenz et j'ai refais les même 60kms le long du Rhin, la rivière sans pont. L'homme au chapeau n'a retrouvé son chapeau ni en Pologne, ni en Allemagne, ni en France, mais il a bien de la chance de n'avoir perdu que son chapeau, si on fait la liste de tout ce que j'ai perdu on a pas fini.

0 miam   [1 commentaire ]

Commentaire (cacher) :

De danièle , il y a 8 ans :     BIENVENUE CHEZ TOI et merci pour ce voyage que tu nous as fait partager. Je suis pleine d'admiration, d'envie, de sourire, de bonheur en parcourant ces routes avec toi. Encore bravo et grosses bises



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
* : facultatif. ** : aucune adresse email ne sera publiée. *** : url complète. **** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).