Ou suis-je / Where am i?
27/10/2017 :
Beyneu, Kazakstan


Derniers commentaires /
Last Comments

>>   Par Florent, le 13/11
       Merci Evelyne et Patrick,...
>>   Par Evelyne Patrick , le 13/11
       Bon Courage Florent on pense...
>>   Par inconnu, le 09/11
       Bonjour Florent...Griffe de...
>>   Par inconnu, le 09/11
       Que d'emotion Florent....
>>   Par Florent, le 08/11
       Oui c'était génial de croiser...



Anciens voyages :
>> Tour de France (83)
>> Aller retour en Suède (45)
>> Malte - Besançon (7)




Articles 21 - 25 / 266
3 4 5 6 7


Article du samedi 16 avril 2016 Ă  01h41

Etapes 546-553. Hanksville – Salt Lake City (451 kms)

A Hanksville j'ai fait une pause de trois jours et j'ai sympathisé avec Rob, un guide de montagne et d'activités de plein air venu de l'Indiana avec un groupe d'élèves pour expérimenter les joies de la randonnée en milieu désertique et montagneux. Puis j'ai repris la route en direction de Salt Lake City. La montée de 35 kilomètres de long à 1% avant Hanksville n'était qu'une petite côte à côté de ce qui m'attendait à la sortie de ce village...Une nouvelle côte à 1% de pente, mais cette fois-ci de 120 kilomètres de long pour passer de 1500 à 2550 mètres d'altitude. Il m'a fallu trois jours pour atteindre le sommet. J'ai eu la surprise de rencontrer en plein désert un homme qui vendait du pain de qualité presque française fraichement sorti d'un four à bois, et du fromage de chèvre frais. C'était son jour d'ouverture annuel, le coup de chance! Puis j'ai énormément apprécié les paysages constitués de roches à nue aux couleurs chaudes lentement sculptées par l'érosion. L'absence de pluie et de végétation conserve les sols et les roches. Regarder autour de soi revient à plonger dans le passé de la planète, et regarder au dessus, la nuit, dans un passé encore plus lointain, presque infini, celui de l'univers. Voyage voyage...Le ciel nocturne est ici le plus pur des Etats-Unis et c'est un régal. J'ai remonté la rivière Fremont, en partie avec un cycliste local très expérimenté qui m'a servi de guide touristique pour me parler de la faune locale (chèvres de montagnes, dindes sauvages) et me montrer des arbres abattus par un castor ainsi que des pétroglyphes (gravures sur les larges parois des roches de la vallée) réalisée il y a un millier d'année par le peuple qui vivait là. Remonter ce cours d'eau fut aussi l'occasion d'imaginer la difficulté qu'on eut les premiers colons pour s'adapter à ce milieu hostile. C'est la route des mormons, qui venaient chercher des terres pour s'installer dans l'ouest et pratiquer leur religion. Une minuscule maison au bord de la route (une seule pièce) accueillait une famille d'une dizaine de personnes. Ils n'avaient pas le temps de construire une plus grande maison car il fallait prioritairement construire un système d'irrigation avec l'eau de ce torrent de montagne pour commencer à cultiver. Mais dès les premières inondations ils ont du aller plus loin, jusqu'à Salt Lake city qui est alors devenu le centre mondial pour cette religion. J'ai traversé le parc national de Capitol Reef. Là encore, c'est le travail de l'érosion sur les roches, et les couleurs, qui sont spectaculaires. Surtout quand on quitte les sentiers battus et qu'on s'approche de plus près de ces montagnes. Un peu plus loin, à Loa, j'ai pu me réapprovisionner en produits frais et à la sortie du magasin j'ai discuté avec un sympathique américain. Ce professeur de géologie à Seatle, amateur de vélo, était ici en vacances de printemps pour exercer sa passion de chasseur de fossiles. L'endroit s'y prête bien vu que les sols sont datés de 100 à 200 millions d'années suivant l'altitude. On peut trouver des squelettes de dinosaures mais on n'a pas le droit de les emporter, seules les espèces animales et végétales les plus courantes peuvent êtres emportées. Il m'a payé le resto et offert des dents de requins de 100 millions d'années. Le soir suivant j'ai fait à 2470 mètres d'altitude une quinzième nuit de camping sauvage en trente jours, sous les cris nocturnes des coyotes qui me sont désormais familiers. Puis j'ai franchi le col à 2550 mètres avant de redescendre vers une sorte de longue vallée à 1500 mètres d'altitude avec des terres plates sur une bande de 5 à 10 kilomètres de large. Ce fut un changement de décor radical avec désormais d'avantage de verdure et des larges exploitations agricoles. Puis, à l'approche de Salt Lake City, ce fut une longue agglomération avec des maisons individuelles qui s'étendaient sur des dizaines de kilomètres. Chaque maison possède un petit terrain avec souvent des arbres en fleur. Sur fond de montagnes aux sommets encore enneigés cela a encore donné des paysages magnifiques, le long d'un très long parcours cycliste aménagé en site propre dans cette agglomération qui compte environ deux millions d'habitants et concentre la quasi totalité de la population de l'Utah. J'ai de nouveau pu bénéficier de l'hospitalité des locaux. D'abord en warmshowers à Provo dans une cabane en ville en haut d'un arbre (super), puis à Draper avant d'être hébergé chez un couple rencontré au milieu du désert deux semaines plus tôt sur le Cedar Mesa (plateau des cèdres) et qui m'avaient invité chez eux. Eux aussi d'une gentillesse immense ils m'ont offert un excellent restaurant en plus du lit et de tout ce dont j'avais besoin.

Etape 546. Hanksville – Route 24. 41 kms en 3h54 (10,6 km/h). Asc. 300m.
Etape 547. Route 24 - Route 24. 30 kms en 3h04 (9,9 km/h). Asc. 500m.
Etape 548. Route 24 - Route 24. 51 kms en 4h49 (10,6 km/h). Asc. 900m.
Etape 549. Route 24 - Salina. 71 kms en 4h27 (16,0 km/h). Asc. 300m.
Etape 550. Salina- Nephi. 89 kms en 5h14 (17,0 km/h). Asc. 400m.
Etape 551. Nephi - Provo. 72 kms en 3h53 (18,4 km/h). Asc. 200m.
Etape 552. Provo - Sandy. 57 kms en 3h48 (14,9 km/h). Asc. 300m.
Etape 553. Sandy – Salt Lake City. 40 kms en 3h08 (12,8 km/h). Asc. 200m.


0 miam   [2 commentaires ]

Commentaires (cacher) :

De inconnu, il y a 2 ans :     Coucou de besancon je vois que ça se passe toujours aussi bien ´ Trop belle les photos! Bonne continuation Nadine

De Florent, il y a 2 ans :     Coucou! Je suis au parc national de Grand Teton et demain au Yellowstone tout va bien bisous.



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
* : facultatif. ** : aucune adresse email ne sera publiée. *** : url complète. **** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).