2013. Besançon - Montpellier - Barcelona - Valencia - Sevilla - Canary Islands - Gibraltar - Lisbon - Porto - Bordeaux - Strasbourg - Amsterdam - Copenhagen - Stockholm - North Cape - Oslo - Berlin - Prague - Munich - Besançon. 2014 : Besançon - Nice - Milan - Dubrovnik - Rome - Turin - Paris - Reykjavik - Halifax - Montréal - New-York - Washington - Orlando. 2015 : Miami - Orlando - New Orleans - San Antonio - Chicago - Toronto - Winnipeg - Calgary - Vancouver - Seattle - San Francisco - Los Angeles - Las Vegas. 2016 : Las Vegas - Salt Lake City - Seattle - Hawaii - Sydney - Brisbane - Darwin - Bali - Singapour- Kuala Lumpur - Katmandu. 2017 : Besançon - Vienna - Budapest - Belgrad - Izmir - Nicosie - Tabriz - Mashhad - Dushambe









Ou suis-je / Where am i?
29/07/2017 :
Douchanbé, Tajkistan


Derniers commentaires /
Last Comments

>>   Par Grard, le 18/05
       "des gens qui semblent tous...
>>   Par Florent, le 23/01
       Merci Grard et Christine,...
>>   Par Grard Martinez, le 22/01
       Heureux de te retrouver! On...
>>   Par Florent, le 19/11
       Dsol si je ne donne plus...
>>   Par Grard Martinez, le 17/10
       Bonjour Florent. Il y a un...



Anciens voyages :
>> Tour de France (83)
>> Aller retour en Suède (45)
>> Malte - Besançon (7)




Articles 21 - 25 / 259
3 4 5 6 7


Article du dimanche 8 novembre 2015 à 20h50

Etapes 517 - 521. Los Angeles – Las Vegas (421 kilomètres)

America is amazing. Encore beaucoup de très belles choses sur ce parcours, mais maintenant les jambes et le vélo ont assez donné et il est temps de faire une grande pause! Ma dernière paire de patins de freins est en effet usée (tout comme les pneus) et les patins Magura sont introuvables en Amérique (15 magasins de vélo testés). J'ai donc fait une croix sur des parcours intéressants dans les montagnes et pris le chemin le plus court vers Las Vegas (400 kilomètres) où l'avion m'attend. A Los Angeles, j'ai profité d'un show spectaculaire d'Iggy Pop, gratuit juste au pied de l'auberge de jeunesse où j'étais. J'ai ensuite repris le vélo pour une étape 100% urbaine de 70 kilomètres de long puis le jour suivant à Victorville j'ai retrouvé Pau et nous avons roulé trois jours ensemble pour traverser le désert des Mojaves. Rouler sans freins fut un peu fou. A 50km/h dans les descentes il ne faut pas avoir peur! Mais sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute il n'y a pas trop de risque de devoir s'arrêter. Aux Etats-Unis l'autoroute est interdite aux cyclistes sauf quand il n'y a pas d'autre route ce qui était le cas ici. Je me suis adapté à cette absence de freins comme j'ai pu, la technique qui consiste à freiner avec les pieds marche bien, et ça tombait bien car mes chaussures étaient complètement usées mais il restait un peu de semelle en dessous. J'aime bien user mon matériel jusqu'au bout. Cela dit il y a toujours une limite à ne pas dépasser et avec le mollet droit je suis vraiment allé trop loin, je me suis fait un probable claquage sur l'étape 515 et la semaine de pause à Los Angeles n'a pas été suffisante pour guérir. Fort heureusement mon corps ne m'a pas lâché dans le désert et j'ai pu atteindre Las Vegas en pédalant mais depuis que je suis à Las Vegas le mollet est vraiment enflé et douloureux à chaque pas...Il était temps que ça s'arrête et cette pause hivernale tombe à pic! Le désert fut parfois splendide avec des arbres (Joshua tree) très spéciaux et des belles couleurs. L'arrivée à Las Vegas fut surprenante avec des avions de ligne qui volaient à quelques dizaines de mètres au dessus de moi avant d'atterrir à l'aéroport situé au centre ville...Comme l'économie de la ville est basée sur les hôtels/casinos tout est fait pour rendre le transfert aéroport/hôtel le plus simple possible et l'aéroport est donc en pleine ville. Las Vegas, ville de 2 millions d'habitants en plein désert, brille de nuit et consomme beaucoup d'eau ce qui pose inévitablement des questions au visiteur qui arrive. L'eau provient en fait de la rivière Colorado (la ville pompe quasiment tout le débit de la rivière) et l'énergie est d'origine renouvelable (hydraulique et solaire) et donc sans impact pour le climat. Le solaire n'est pas photovoltaïque, l'impressionnante centrale à côté de laquelle je suis passé contient un réseau de 170 000 miroirs qui focalisent les rayons du soleil en haut de trois tours pour porter de l'eau à ébullition et faire tourner des turbines...Cette centrale futuriste qui a ouvert l'an dernier laisse de l'optimisme pour l'avenir de la planète car le coût du kilowattheure produit est plus faible que pour une centrale nucléaire (mais reste plus cher que pour une centrale au gaz, les Etats-Unis ayant du gaz) mais surtout, l'augmentation du prix de vente est plafonnée à 1% par an pendant 50 ans, ce qui fait toute la différence avec les autres énergies. Après la découverte de cette ville et encore beaucoup de belles rencontres avec les locaux ou voyageurs, je vais ce soir assister à un concert de Céline Dion pour finir cette année de voyage en beauté, puis direction la France pour une pause hivernale. Merci de m'avoir lu et à la prochaine (probablement février) pour la suite des aventures!

Etape 517. Los Angeles - Claremont. 76 kms en 5h25 (14,0 km/h). Asc 700m.
Etape 518. Claremont - Victorville. 35 kms en 2h30 (14,1 km/h). Asc 300m (+Voiture 40kms)
Etape 519. Victorville - Desert. 130 kms en 7h06 (18,3 km/h). Asc 500m.
Etape 520. Desert - Desert. 98 kms en 7h41 (12,7 km/h). Asc 1500m.
Etape 521. Desert – Las Vegas. 82 kms en 5h49 (14,2 km/h). Asc 300m.


99 miams   [4 commentaires ]

Commentaires (cacher) :

De Gérard MARTINEZ, il y a 2 ans (+ 99 miams) :     Bonjour Florent! Et voici un repos bien mérité! En plus de nous faire voyager, tu nous fais bien rire souvent, mais la meilleur était pour la fin: Bravo Lucky. A bientôt. Et si tes pas te mènent dans le Midi tu seras le bienvenu chez nous, où il y a de la place. Gérard et Christine

De inconnu, il y a 2 ans :     Rédigez ici votre commentaire

De danièle , il y a 2 ans :     Salut Florent, bon retour en France et surtout bonne récupération, engrange du bon gras (morteau, boites chaudes, comté.....) la Franche Comté va te paraitre étriquée !!!!! Bisous, bonnes fêtes et à l'année prochaine pour la suite

De Florent, il y a 2 ans :     Merci Gérard et Danièle pour vos petits messages! Je ne pense pas aller à Nîmes cet hiver mais on ne sait jamais. Bonnes fêtes de fin d'année :-)



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
* : facultatif. ** : aucune adresse email ne sera publiée. *** : url complète. **** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).