2013. Besançon - Montpellier - Barcelona - Valencia - Sevilla - Canary Islands - Gibraltar - Lisbon - Porto - Bordeaux - Strasbourg - Amsterdam - Copenhagen - Stockholm - North Cape - Oslo - Berlin - Prague - Munich - Besançon. 2014 : Besançon - Nice - Milan - Dubrovnik - Rome - Turin - Paris - Reykjavik - Halifax - Montréal - New-York - Washington - Orlando. 2015 : Miami - Orlando - New Orleans - San Antonio - Chicago - Toronto - Winnipeg - Calgary - Vancouver - Seattle - San Francisco - Los Angeles - Las Vegas. 2016 : Las Vegas - Salt Lake City - Seattle - Hawaii - Sydney - Brisbane - Darwin - Bali - Singapour- Kuala Lumpur - Katmandu. 2017 : Besançon - Vienna - Budapest - Belgrad - Izmir - Nicosie - Tabriz - Mashhad - Dushambe









Ou suis-je / Where am i?
29/07/2017 :
Douchanbé, Tajkistan


Derniers commentaires /
Last Comments

>>   Par Grard, le 18/05
       "des gens qui semblent tous...
>>   Par Florent, le 23/01
       Merci Grard et Christine,...
>>   Par Grard Martinez, le 22/01
       Heureux de te retrouver! On...
>>   Par Florent, le 19/11
       Dsol si je ne donne plus...
>>   Par Grard Martinez, le 17/10
       Bonjour Florent. Il y a un...



Anciens voyages :
>> Tour de France (83)
>> Aller retour en Suède (45)
>> Malte - Besançon (7)




Articles 16 - 20 / 259
2 3 4 5 6


Article du mardi 26 avril 2016 à 07h31

Etapes 554-560. Salt Lake City – Jackson (473 kms)

Salt Lake City est quasiment l'unique ville et agglomération urbaine de l'état de l'Utah. J'ai été invité à dormir chez Beth et son mari, rencontrés sur la route deux semaines auparavant, et j'ai passé une excellente soirée (invité au resto, sushi, bon vin..). Salt Lake city tire son nom d'un grand lac salé à proximité. Je me suis demandé comment un lac pouvait rester salé au milieu des montagnes. Il y a forcément des rivières qui y entrent et au moins une qui ressort et enlève le sel...Et bien non. Pas ici. L'eau qui tombe dans les montagnes avoisinantes va bien dans le lac mais c'est la seule évaporation qui enlève l'eau. Original...Comme le lac provient d'une ancienne mer qui a rétréci depuis sa formation, sa salinité est deux fois supérieure à celle de l'océan. Salt Lake City est aussi la ville de jeux olympiques de l'hiver de 2002. Les héros français de ces jeux étaient Carole Montillet (descente), Jean Pierre Vidal (slalom), Isabelle Blanc (snowboard) et Marina et Gwendal (patinage artistique). Le biathlète franc-comtois Gille Marguet, dont je porte toujours le manteau léger et très chaud utilisé à Vancouver, avait obtenu une médaille de bronze au relai 4*7,5km. Les stations de skis des JO sont encore ouvertes à cette période de l'année mais avec des forfaits journée à plus de 100 euros, contre seulement 600 euros pour le forfait saison, ce n'est pas pas fait pour les gens de passage et j'ai passé ma route. J'ai fais une pause à un point de ravitaillement stratégique dans l'ouest américain : le magasin Trader'sjoe de Salt Lake City d'où je suis ressorti avec une bonne quinzaine de kilos en plus, dont 4kg de chocolat qui doit tenir un mois (le chocolat est hors de prix dans les autres magasins des états-unis, et c'est ma principale source de magnésium), et un bon morceau de Comté qui a tenu plusieurs jours et a fait du bien. Les employés de ce magasin sont toujours aussi sympa, ils ne savaient pas quoi m'offrir et m'ont offert des bouteilles d'eau minérale. Les jours suivants j'ai reçu une incroyable hospitalité de la part des locaux. Quand on ne m'offre pas le restaurant on m'offre des diners de rois et la meilleure nourriture des maisons. J'ai parfois du mal à comprendre pourquoi les gens sont si gentils avec moi et c'est gênant. Il y a eu souvent des prières avant le repas, j'avais déjà eu droit à cela à d'autres endroits des Etats-Unis mais ici c'est presque tous les soirs, et pas seulement de la religion mormane dont Salt Lake City est le centre mondial. La prière est toujours la même, on remercie le seigneur pour ce repas, pour apporter Florent ce soir et on lui demande de veiller sur moi et sur mon voyage. Ils oublient cependant de prier pour le beau temps et je trouve que les Dieux mettent bien du temps à faire souffler un vent printanier. Les conditions sont toujours hivernales. Je pensais qu'en allant au sud des Etats Unis au mois de mars, puis en remontant tranquillement vers le nord j'allais avoir des températures agréables, mais j'ai n'ai pas tenu compte du paramètre de l'altitude. Depuis Las Vegas je ne suis jamais descendu en dessous de 1000 mètres d'altitude, et rarement en dessous de 1500, alors entre 1500 et 2500 en mars/avril c'est encore l'hiver. De plus comme l'eau bout à une température moindre, les oeufs sont plus longs à cuire et je me suis fait souvent avoir avec des blanc ou jaunes pas cuits comme je l'aurais voulu. Après 40 jours sans la moindre goutte d'eau j'ai les premières gouttes de pluie, puis de longues et denses de chutes de neige au moment de franchir un col près de Logan. Comme on pouvait m'y attendre, un sympathique automobiliste m'a alors proposé de me conduire à destination, j'ai accepté et été rapidement réchauffé dans le sauna chez Dave et Paula un peu plus loin à Bloomington. Ensuite j'ai fait un peu de camping jusqu'à Jackson où j'ai été encore reçu comme un roi chez Connie. C'est très intéressant par ici en raison de la vie sauvage. C'est vraiment la montagne et les grands animaux qui vivent ici sont l'emblème de nombreuses villes. Comme les cerfs, wapiti et élans perdent leur bois à chaque début d'hiver, il y a beaucoup de bois d'animaux en décoration dans les maisons ou dans les ville/villages où l'on en fait des arches. Ensuite m'a route devait m'emmener au par national de Yellowstone en passant par le parc national adjacent de Grand Teton. Mais la route entre deux parcs monte assez haute, l'hiver elle n'est pas déneigée et couverte par des pistes de skis. La station a fermé il y a une dizaine de jours, la route est encore fermée aux voitures et j'ai eu des informations contradictoires quand au fait qu'elle serait déjà déneigée et accessible en vélo. Je n'ai pas tenté de m'y aventurer, et j'ai du contourner le Yellowstone par le Col de Grand Teton (2500m) pour rejoindre l'entrée ouest du parc. De plus tous les campings et hôtels étaient encore fermés à l'intérieur du parc et j'aurais du dormir en pleine nature au milieu des Grizzli, des ours très dangereux et affamé à cette période de l'année où ils sortent tout juste d'hibernation dans un milieu pauvre en nourriture. J'ai donc fait le choix de la prudence. J'ai néanmoins profité d'une journée à Jackson pour faire un aller retour dans le Parc National de Grand Teton, ce fut parfois magique de rouler dans des paysages aussi sauvages, grandioses et enneigés et en bonne compagnie avec de bonnes rencontres avant un retour épique à Jackson sur une petite route forestière interdite aux voitures (car pas déneigée l'hiver mais déjà praticable en vélo) aux milieu des élans, des grizzly etc...J'ai mis la musique à fond et des grand coups de pouêt-pouêt toutes les dix secondes pour éviter de rencontrer tous ces animaux et suis rentré à Jackson heureux d'avoir vécu une autre très belle journée de vélo et de vie.

Etape 554. Salt Lake City - Ogden. 69 kms en 4h53 (14,2 km/h). Asc. 300m.
Etape 555. Ogden - Logan. 78 kms en 5h32 (14,0 km/h). Asc. 700m.
Etape 556. Logan - Bloomington. 37 kms en 3h35 (10,3 km/h). Asc. 600m.
Etape 557. Bloomington - Montpelier. 24 kms en 2h19 (10,3 km/h). Asc. 100m.
Etape 558. Montpelier - Etna. 109 kms en 7h33 (14,4 km/h). Asc. 800m.
Etape 559. Etna - Jackson. 75 kms en 5h17 (14,2 km/h). Asc. 500m.
Etape 560. Jackson - Jackson. 82 kms en 4h46 (17,1 km/h). Asc. 400m.


25 miams   [4 commentaires ]

Commentaires (cacher) :

De inconnu, il y a 2 ans :     Toujours aussi intéressant, mais un peu préaoccupant sur un sujet ... : j'espère que tu as encore du chocolat à l'heure ou j'ecris ;-)

De Florent, il y a 2 ans :     Merci! Très bonne question! J'en ai consommé 3,8 kg en 24 jours (soit 158g/j) et il m'en reste 150g à économiser jusqu'à demain où je serai de retour à Seattle. J'ai bien géré cette fois ci :-)

De Gérard Martinez, il y a 2 ans (+ 25 miams) :     Bonjour Florent, J'ai vu que tu n'étais pas loin de Montpellier, cela veut dire que tu es à une trentaine de kilomètre de Nîmes où tu va pouvoir te réchauffer...nous te préparons une paëlla géante, mais, s'il te plaît, n'invites pas trop de grizzli, les sangliers qui envahissent notre jardin suffisent bien à mettre de l'ambiance. Depuis notre garrigue nous avons du mal à imaginer les grands espaces que tu traverses; heureusement qu'il y a les photos. J'imagine que tu es au courant des incendies en ce moment au Canada,ça à l'air terrible. Je n'ai pas compris si tu étais à l'endroit où ça se passe l'an dernier. Bon on attend de tes nouvelles, qui pour l'heure sont plutôt bonnes! bien amicalement. Gérard

De Florent, il y a 2 ans :     Merci Gérard, la France est loin est me manque un peu des fois, et je n'ai pas vraiment prévu de m'en rapprocher dans les prochains jours! Je faut vraiment que je passe passe Nîmes lors de mon prochain retour en France! Les incendies étaient à 950 km au nord de Whitefish où j'étais avant-hier et à 1250 de Seattle où je suis aujourd'hui et à 650 de Calgary où j'étais l'an dernier. Ce devrait aller!



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
* : facultatif. ** : aucune adresse email ne sera publiée. *** : url complète. **** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).