Où suis-je?
24/03/2018 : Dubai, E.A.U.

Derniers commentaires
>>   Par Danièle , le 28/03
       Salut Florent, en ce mois de...
>>   Par Florent, le 26/03
       Merci Tata :-)
>>   Par Florent, le 26/03
       Salut Gérard et Christine!...
>>   Par MARYSE BEUCLER, le 26/03
       merci pour mamie...bonne route
>>   Par Gérard Martinez, le 26/03
       Bon, puisque tu dis que tu...


16/04/2018 : en raison de spam les commentaires sont désormais impossibles et désactivés


Catégories :
>>Tour du monde (139)
>>Tour de France (83)
>>Suède (45)
>>Malte (7)

Tour du monde



Articles 1 - 5 / 274
1 2 3 4 5



Article du Lundi 30 avril 2018

14h38 - Etapes 853 – 855. Dubai - Dubai (386 kilomètres)

[FR] (in english below)
J'ai mis ce voyage en pause pendant trois mois du 20 décembre au 19 mars afin de consacrer d'avantage de temps à mon site de mathématiques, à mon père qui vit seul dans une maison suite au décès de ma maman d'une longue maladie en 2010, et à la préparation de la suite du voyage. J'ai acheté un cadre de vélo de randonnée en titane, une fourche en carbone, y ai ajouté des roues et une transmission neuves. J'ai ajouté d'autres équipements récupérés sur l'ancien vélo : les dérailleurs, la selle, le guidon, les poignées de vitesses, les freins et le porte-bagage. J'ai remplacé mes sacoches traditionnelles de voyage à vélo par deux sacs fourre-tout cylindriques imperméables accrochés en longueur de chaque côté du porte-bagage. J'ai encore amélioré le panier avec l'ajout de 3 sacoches autour contenant un total de 27 compartiments de rangement avec 11 fermetures éclairs. L'ensemble pèse 5 kilos de moins que l'an passé, c'est le troisième hiver consécutif que j'allège mon matériel de 5 kilos. C'est donc avec un nouveau vélo et une nouvelle configuration que j'ai parcouru avec joie les premiers kilomètres de l'année 2018 aux Émirats Arabes Unis, étant de retour à Dubaï. Direction une chambre partagée en Airbnb avec des jeunes de tous horizons : un Égyptien, un Indien, un Srilankais, un Philippin. Ils sont très gentils et viennent ici pour travailler. Il y a aussi une jeune Indienne très gentille mais pas très cultivée : elle ne sait pas où est la France. "C'est entre Dubaï et les Etats-Unis" lui a répondu son ami. La durée légale du travail est de 48 heures, ils font généralement des semaines de 6*8 heures, mais certains font plus : 5*10 heures ou 6*9 heures. Ils gagnent environ 800 euros par mois ce qui est très avantageux pour eux, car c'est le double de ce qu'ils pourraient gagner dans leur pays d'origine. Ils utilisent la moitié pour vivre et envoient l'autre moitié à leur famille dans leur pays. Ils économisent aussi pour la suite de leur parcours qu'ils voient de préférence dans un pays autre que le leur. Ils sont des milliers, des millions peut-être, comme cela, aux Émirats Arabes Unis. Le pays a prospéré dans la deuxième moitié du siècle dernier avec les ressources naturelles. De nombreux locaux sont devenus millionnaires ou milliardaires. Ne sachant que faire de l'argent, et ne voulant pas travailler dehors par 40 voir 50 degrés, ils ont fait appel à de la main d'œuvre étrangère pour construire des buildings, des infrastructures routières et des centres commerciaux toujours plus grands. 90% de la population est étrangère. Les locaux ne représentent que 10% des habitants. On les reconnaît au grand vêtement blanc qui les recouvre entièrement, avec la tête entourée d'un ruban noir, quoi que certains sont coiffés d'un tissu à carreaux rouges et blancs leur donnant des allures de pots de confiture bonne maman, mais ceux-là viendraient plutôt de pays voisins parait-il. Quelques jours ont passé à Dubaï avant que je n'obtienne mon visa pour retourner en Iran. Par malchance, un délai d'attente de 10 jours supplémentaires a été nécessaire pour retourner à Bandar Abbas en raison de fêtes en Iran (pas de ferry). Pendant cette attente, j'ai eu la joie et la surprise de retrouver Kimberly et Ray qui m'avaient spontanément invité alors que je passais près de leur maison au Texas, et qui sont en vacances ici. Nous étions restés en contact sur Facebook. Nous avons passé une superbe journée ensemble avec leur ami local, visitant le musée de la condition féminine de Dubaï puis la ville. Ce fut aussi l'occasion de me replonger dans l'orage qui avait eu raison de ma traversée des Etats-Unis par le sud et modifié mon parcours en 2015, car c'est le soir même de l'étape en partance de leur maison que l'orage avait commencé. À ma question de savoir si c'est le plus gros orage qu'ils ont eu dans l'année, Ray m'a répondu que oui et que c'était même de loin le plus important qu'il ai connu dans sa vie, lui qui a vécu plus de 40 ans au Texas. Ses photos sont très impressionnantes, l'eau est montée à 13 mètres au-dessus du niveau d'une route déjà légèrement inondée lors de mon passage, emportant tout : ponts, arbres, habitations, etc., comme une chasse d'eau géante qui aurait dévalé entre les collines. Je gardais de cet orage unique le souvenir de ce ciel nocturne magique d'après-orage tellement traversé par des éclairs d'altitude qu'il semblait faire jour dehors, mais aussi de ma position en boule dans les bois et de l'alerte le lendemain du ranger du State Park venu m'informer qu'une tornade située à 25 miles au sud se dirigeait vers nous, ce fut vraiment des moments spéciaux de mon voyage. Depuis ma venue, Kimberly et Ray ont acheté 4 vaches pour mettre sur leur pelouse, ce qui leur fait payer beaucoup moins d'impôts, au Texas c'est très avantageux. Ils détestent l'orange man et prédisent l'élection d'une femme à la prochaine élection présidentielle. Après avoir quitté ce couple formidable, je suis parti en vélo faire une virée à l'intérieur des Emirats Arabes Unis vers l'unique véritable piste cyclable du pays, dans les dunes de sables et oasis, avant d'aller à Abu Dhabi pour la visite d'une fameuse mosquée. Les températures ont atteint 38 degrés à l'ombre : fin mars c'est déjà l'été dans ce pays. J'ai campé derrière une dune de sable puis je me suis rendu chez José à Abu Dhabi. La route fut parsemée d'embûches à cause de la voiture reine (l'essence coûte 40 centimes le litre et tout est fait pour favoriser les déplacements en voiture individuelle) et de petites routes soudainement fermées avec des hautes clôtures partout. Pour ne pas faire demi-tour sur 7 kilomètres, j'ai coupé pendant un kilomètre à travers un terrain vague parsemé d'arbustes et j'ai vu des antilopes détaler à mon passage. Après escalade d'un mur j'ai rejoint une station-service d'autoroute. Qazdi, le mécanicien népalais du garage de la station-service, m'a invité à prendre une pause dans une salle climatisée. Originaire de Pokhara au pied des Annapurna, Qazdi, la trentaine, laisse sa femme et son fils seuls pendant 11 mois par an au Népal et leur envoie l'argent gagné ici. Il ne les voie qu'un mois par an et envisage de continuer comme cela toute sa vie car la situation économique n'est pas bonne dans son pays. J'ai emprunté ensuite l'autoroute à contre-sens pendant un kilomètre jusqu'à la première sortie et je suis arrivé à Abu Dhabi dans la soirée. La grande mosquée est certainement la plus somptueuse construction humaine que j'ai pu visiter jusqu'à présent. Puis je suis retourné à mon camp de base à Dubaï, avec une étape de 171 kilomètres terminée à une heure du matin. Enfin, je suis monté à bord du ferry pour Bandar Abbas pour la suite des aventures en Iran.



Info commentaires : il n'est pas possible de poster des commentaires sur cet article en raison de spam dans la base de donnée. Veuillez ne pas essayer.

Etape 852. Dubai – Piste cyclable Al Qudra. 102 kms.
Etape 853. Piste cyclable Al Qudra – Abu Dabi. 113 kms.
Etape 854. Abu Dabi – Dubai. 171 kms.


[EN]
I have stopped this trip during three months from December 20th to March 19th to work more for my math website, to stay with my father who lives alone in a house following the death of my mom in 2010, and preparing for the rest of the trip. I bought a titanium touring bike frame, a carbon fork, and added new wheels and transmission. I added other devices recovered on the old bike: the derailleurs, the saddle, the handlebars, the gearboxes, the brakes and the rack. I have removed my traditional bicycle travel bags and added two waterproof cylindrical waterproof bags hanging on either side of the luggage rack. I further improved the basket with the addition of 3 panniers around a total of 27 storage compartments with 11 zippers. The set weighs 5 kilograms less than the past, it is the third winter in a row that I am lightening 5 kilos my equipment. It was with a new bike and a new configuration that I happily traveled the first kilometers of 2018 to the UAE, being back in Dubai. Direction a shared room in Airbnb with young people from many countries: an Egyptian, an Indian, a Sri Lankan, a Filipino. They are very nice and come here to work. There is also a young Indian girl very nice but not very cultivated: she does not know where is France. "It's between Dubai and the United States," his friend replied. The legal working time is 48 hours, its usually 6 * 8 hours, but some are longer: 5 * 10 hours or 6 * 9 hours. They earn about 800 euros a month which is very advantageous for them because it is twice what they can earn in their home country. They serve half to live and send the other half to their families in their country. They also save for the rest of their journey. There are thousands, maybe millions, like that, in the Arab United Arabs. The country prospered in the second half of the last century with natural resources. Many locals have become millionaires or billionaires. Not knowing what to make with the money, and not wanting to work outside out by 40 or 50 degrees celsius, they appealed to the main work to build ever larger buildings, road infrastructure and shopping malls. 90% of the population is foreign. The premises represent only 10% of the inhabitants. A few days passed in Dubai before I got my visa to return to Iran. By misfortune, a waiting period of 10 additional days needed to return to Iran Bandar Abbas due to holidays in Iran (no ferry). In the meantime, I had the joy and the surprise of finding Kimberly and Ray who had spontaneously invited me while I was passing by their house in Texas, and who are on vacation here. We stayed in touch on Facebook. We had a great day together with their local friend, visiting the Dubai Women's Museum and then the city. It was also an opportunity to plunge back into the storm that changed my route in 2015, because is the same evening of the stage from their home that the storm had begun. To my question of whether it's the biggest storm in the year, Ray said yes and it was the most important storm in his life, he who has lived more than 40 years in Texas. His photos are very impressive, the water rose to 13 meters above the level of a road already slightly flooded during my passage, taking everything: bridges, trees, houses, etc., like a giant flush who would have hurtled between the hills. I kept from this unique storm the memory of this magical night sky after the storm so crossed by flashes of altitude that it seemed to day outside, but also my ball position in the woods and the alert the day after when the ranger from the State Park came to inform me that a tornado located 25 miles south was heading towards us, it was really special moments of my trip. Since my arrival, Kimberly and Ray have bought 4 cows to put on their lawn, which makes them pay a less taxes, Texas is very advantageous for that. They predict the election of a woman in the next presidential election. After leaving this wonderful couple, I went on a bike ride inside the United Arab Emirates to the only real bike path in the country, in the sand dunes and oases, before going to Abu Dhabi for the first time, for visit of a famous mosque. The temperatures have reached 38 degrees in the shade: at the end of March it is already the summer in this country. I camped behind a sand dune and then I went to José's house in Abu Dhabi. The road was strewn with pitfalls because of the car (gas costs 40 cents per liter and everything is done to encourage travel by private car) and small roads suddenly closed with high fences everywhere. To avoid turning around for 7 kilometers, I cut for a kilometer through a wasteland dotted with shrubs and I saw antelopes on my way. After climbing a wall I joined a motorway service station. Qazdi, the Nepalese mechanic at the gas station garage, invited me to take a break in an air-conditioned room. A native of Pokhara at the foot of the Annapurna, Qazdi, in his thirties, leaves his wife and son alone for 11 months a year in Nepal and sends them the money earned here. He sees them only one month a year and plans to continue like this his whole life because the economic situation is not good in his country. I then took the motorway for one kilometer until the first exit and arrived in Abu Dhabi in the evening. The Great Mosque is certainly the most sumptuous human construction I have visited so far. Then I returned to my base camp in Dubai, with a 171-kilometer ride completed at one in the morning. Finally, I boarded the ferry to Bandar Abbas for the rest of the adventures in Iran.

0 miam  [0 commentaire]

Commentaire (cacher) :



Ajouter un commentaire

Nom (*) : Prénom (*) : ou pseudo (*)
Email (*, **) : Site web (*, ***) :

Miams (*, ****) :
* : facultatif. ** : aucune adresse email ne sera publiée. *** : url complète. **** : ajoutez des miams si l'article vous plait (maximum 99 par commentaire).